Une affiche du #TILC2017
2 novembre 2017
Audiences du football feminin en France  
23 janvier 2018

U.S. soccer audiences et salaires

Qui peut oublier la finale de la Coupe du Monde de la FIFA de 1999 et sa séance de tirs aux buts remportée par les Etats Unis contre la Chine ? L’image emblématique de Brandi Chastain à genoux sur le terrain, tenant son maillot à la main après son but de la victoire, restera certainement gravée dans nos esprits comme l’un des plus beaux moments de l’histoire du football. Cette finale historique, qui s’est jouée au stade de Pasadena en Californie devant un public de plus de 90 000 supporters, établissait aussi un nouveau record américain d’audiences TV pour un match de football féminin avec près de 18 millions de téléspectateurs.

Depuis, leurs succès ont fasciné des générations entières de joueuses aux Etats Unis et de par le monde. Véritable locomotive du football féminin, les Etats Unis sont actuellement à la tête du classement mondial de la FIFA avec à leur palmarès pas moins de 3 titres de Championnes du Monde, 4 titres de Championnes Olympiques, 7 titres de la Gold Cup féminine et 10 titres d’Algarve Cup.

Avec chaque victoire les audiences TV n’ont fait qu’augmenter au point d’éclipser celles de leurs homologues masculins. En 2015, lors de leur victoire en finale de la Coupe du Monde FIFA contre le Japon, l’équipe féminine établi un nouveau record américain d’audiences TV pour un match de football. Avec plus de 25 millions de téléspectateurs aux Etats Unis seulement, c’est le match de football le plus regardé de l’histoire des Etats Unis, battant de loin le record précédemment établi par leurs homologues masculins lors de leur match nul contre le Portugal en phase de poules de la Coupe du Monde FIFA de 2014.

Pourtant, les inégalités de salaires persistent au sein de l’U.S. Soccer Federation. Malgré leurs records d’audiences et leur dominance mondiale, les internationales états-uniennes gagnent largement moins que leurs homologues masculins. Ces derniers n’ont à ce jour à leur palmarès que la 3e place à la Coupe du Monde de 1930, et ne sont pas parvenus à se qualifier pour la prochaine Coupe du Monde FIFA en 2018.

Il n’en demeure pas moins que pour leur élimination au premier tour de la Coupe du Monde en 2014 les joueurs masculins ont perçu en moyenne 4 fois plus que ce qu’ont perçu les athlètes féminines pour leur victoire en Coupe du monde en 2015. Si ce genre d’inégalités femmes-hommes subsistent aux Etats Unis où le football est avant tout un sport pratiqué par les femmes, il est facile d’imaginer que la situation n’est pas bien meilleure ailleurs.

Pourtant, certains pays comme la Norvège ont décidé de montrer l’exemple. En octobre 2017 la Fédération Norvégienne de Football a décidé que les footballeuses internationales gagneraient autant que les internationaux hommes. Afin d’y arriver, ils n’ont pas seulement doublé le salaire des joueuses mais ont aussi baissé celui des hommes afin d’atteindre une égalité parfaite entre les athlètes. Espérons que ce n’est que le début dans ce mouvement vers une véritable égalité femmes-hommes dans le monde du sport et que d’autres fédérations suivront ce bel exemple.

En attendant, l’association Sport Incub entend aussi jouer son rôle. Par le biais du Toulouse International Ladies Cup elle œuvre pour l’égalité femmes-hommes dans le milieu du football. L’objectif du TILC est simple : promouvoir la pratique du football pour tous et partout.

Vous aussi faites partie de la solution : rejoignez-nous en téléchargeant notre plaquette de présentation!